Un Parlement européen trop vide pour recevoir Ashton

jan 16, 2013

Hier, j’ai suivi la séance de questions/réponses d’Ashton au Parlement européen. On lui a trop reproché de ne rien faire et de n’être pas assez présente pour que quand elle se vient devant les représentants des citoyens européens, on ne la suive pas. Cependant, l’hémicycle était désespérément vide, comme le signalait très justement le journaliste d’Euractiv.fr, Jean-Sébastien Lefebvre. Martin Schulz, le président du Parlement européen, était parti avec le Premier ministre autrichien, justificatif bien pratique pour mettre en avant sa mauvaise humeur à l’encontre d’Ashton. Celle-ci avait failli ne pas venir devant les députés et il a fallu de nombreuses critiques (dont celle de Schulz) pour qu’elle modifie son agenda.

Pourtant, ce qui se passe au Mali est aussi une guerre européenne. C’était en plus l’occasion de pointer la difficulté de coordonnées des armées nationales diverses alors que nous aurions besoin d’une armée européenne. Comme le dit François Bayrou sur BFM TV, « si elle existait, nous aurions là un appui et un soutien. Si l’Europe de la Défense existait, nous n’aurions pas besoin d’avoir toutes les interrogations qui sont les nôtres sur les transports : nous ne savons pas assurer les transports de nos troupes, nous avons des armements qui nous manquent comme les drones, ces avions sans pilote. Tout cela ne pourra être acquis que le jour où nous aurons fait le pas décisif d’avoir une Europe de la volonté, notamment en matière de Défense et de protection du territoire européen ». La France ne peut plus être un gendarme du monde en étant seule. Le temps des colonies et de notre supériorité technique est bien fini.

Cependant, on ne peut pas reprocher à l’Europe d’être absente alors qu’elle n’existe pas réellement du point de vue politique. Dès lors, on peut aussi comprendre les médias: si même pour les eurodéputés, les déclarations d’Ashton ne sont pas un évènement digne d’intérêt, pourquoi en parler ? Pour Merkel il y a quelques semaines, la salle était pleine d’eurodéputés… C’est l’histoire européenne de la poule média et de l’oeuf eurodéputé.

Il est cependant certain que si l’Europe fonctionnait comme un véritable Etat, cela serait plus compréhensible: un gouvernement déciderait de l’envoi ou non de troupes européennes, le tout validé après quelques jours par les représentants directs des citoyens européens. Aujourd’hui nous avons une vice-premier ministre (Ashton) qui suit l’action de troupes régionales (France, Allemagne, Royaume-Uni, Belgique, Danemark) et s’exprime devant un parlement qui n’a pas son mot à dire sur la poursuite ou non de l’engagement de ces troupes…

A noter quatre interventions:

- Arnaud Danjean (député PPE) pointe l’impréparation face à une telle attaque des islamistes. Personne ne l’avait prévu…

- Marielle de Sarnez a rappelé ce que faisaient les islamistes au nord Mali, notamment pour les femmes. Elle a raison de remettre en perspective ce pourquoi on se bat là-bas.

- Bruno Gollnisch n’a pas pu cacher ses relents racistes: il faut expulser les sans-papiers maliens se battre là-bas plutôt que d’envoyer nos braves soldats. C’est à vomir de prendre n’importe quel prétexte pour casser du sucre sur les immigrés alors qu’il développe d’habitude un discours nationaliste. Cela lui a l’air en fait tellement plus naturel que de soutenir nos soldats…

- Daniel Cohn-Bendit a marqué les esprits avec son « on laisse les soldats français pendant qu’on envoie les infirmières européennes, cela me met mal à l’aise ».



Daniel Cohn-Bendit sur l'intervention militaire… par EurodeputesEE

Pour voir un résumé du débat, direction Euractiv.fr.

Posted by Fabien | Categories: Europe | Tagged: , , , , , , , |

Share with others

No Responses so far | Have Your Say!

Leave a Feedback

XHTML: You can use these tags: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Captcha Garb (1.5)